“La dame de shopi”, le “Tube” de la conduite forcée, à l’Argentière la Bessée

Depuis le temps que je passe sous ce belle édifice, j’ai toujours eu une envie de le gravir. A coup de jumelles par ci et par la, j’arrive à percevoir que les conditions sont pas trop mauvaises. A mon retour de Norvège, j’avais un jour de break avant mon départ pour l’Ecosse. Cela tombe bien, j’ai 2 potes de passage qui voulaient débuter la cascade de glace. Malin que je suis, je leur propose une jolie cascade, “la conduite forcée”, en leur précisant qu’on ira jusqu’en haut, pour découvrir le paysage.

Du bas, on voit ce beau et fin crayon qui pend, mais on se dit qu’il doit être plus gros que cela une fois au pied… Ben non.

Pas très large mais bien profond… De face ca coule plein pot, et la glace et cristalline. Je décide alors de passer côté gauche.
Première tentative, je monte moitié du tuyau, je mets 2 broches. J’arrive vers le sommet au niveau d’une cloche. Le bruit de mes piolets, ne m’inspire pas du tout.

En bon dryeur que je suis, je décide de descendre et de passer par le rocher à gauche et voir si je peut pas rejoindre le cigare via le rocher. A son habitude, le rocher de notre si belles région, n’est pas si beau de prêt. Je plante 2 broches et décide de faire le cigare protégé par celles-ci. Mon petit mental me dit que si tout pète, je viendrais juste m’écraser le dos contre le rocher, et non sous un tas de glace.
Ceux qui passerons après moi ( Sylvain RIVOIRE et Hugues JAILLET, passeront direct dans le tube. Chacun sa méthode !!! )

En tout cas, très belle édifice dans un cadre splendide.

Et oui c’est beau
Premier try avec broches

Les 2 broches salvatrices pour mon moral
Façon petite “corones”, mais bon ….

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *