La Meije Orientale et Doigt de Dieu.

3 jours, 3 belges, 1 refuge, et 2 sommets au pays de La Meije.

Sous l’emprise incontestable du Grand Pic de La Meije, se profile la suite des arêtes. Et au bout de celles ci, se trouvent les 2 derniers sommets. Le doigt de Dieu, fin de la traversée classique, et La Meije Orientale, sommet indépendant.

Au départ du tout nouveau refuge de l’Aigle, cela donne deux beaux objectifs pour nos conquérants belges. Tout d’abord, monter au refuge de l’Aigle, avec ses 1600m de dénivelé et ses 5h de marche. Une bien belle journée.

Pour se hisser sur le premier objectif, c’est assez simple. gauche ou droite. Pour le Doigt de Dieu on prendra à droite pour commencer. Passage de la rimaye, puis une courte pente à 60º pour arriver sur l’arête. de la 2 longueurs en rocher pas dur nous amène au sommet. Une vue plongeante sur toute la face sud et la vallée des Etançons. Comme une envie de voler. La descente est bien équipée en rappel.

Le second challenge, tournez à gauche. Un peu plus de vent nous motivera à avoir une cadence plus soutenue. Une belle pente un peu raide à 55/60º, puis un mélange de rocher neige, qui s’alterne pour arriver au sommet. De la, la vue est juste magique. Doigt de Dieu, enfilade des arêtes, Grand Pic, Barre des Ecrins, Pelvoux, Ailefroides….. que dire devant toute cette beauté. Rien, juste contempler.

Une courte descente, et nous voilà à nouveau au refuge, pour savourer les bonnes crêpes de Louis.