IMG_1729

Traversée des arêtes de Rochefort et descente via le glacier du Mont Mallet

Grand froid et beaucoup de vent dans le massif, mais jour de libre, du coup on en Profite. Avec Fred et Zab, on décide de se diriger vers la magnifique traversée des arêtes de Rochefort, puis descendre via la calotte sommitale via le glacier du Mont Mallet. Pas d’infos sur la fameuse descente, on avisera sur place.

On se donne rendez-vous pour 8h pour attraper la première benne. Le hic, c’est que la veille on fêtait l’anniversaire de la vieille sacoche de Fred et du coup on arrivera péniblement à avoir la benne de 9h10.

Une arête et un début de Vallée Blanche plus tard, on chausse les skis pour entamer la montée en direction de la Dent du Géant et des arêtes.

IMG_1700

L’avantage d’avoir ce genre d’idées farfelues, c’est que le monde, ben on le voit pas. Et ça c’est un luxe dans ce massif.

DSC09599
IMG_1772
DSC09605
DSC09610

La remontée jusqu’à la Salle à Manger ce fait en bonne condition. De la bonne neige ou la trace est facile à faire.
FullSizeRender 2
IMG_1721
IMG_1705
De là on aperçoit l’enfilade des arêtes de Rochefort, avec de belles corniches…. Ça va pas être facile à tracer.
IMG_1729
IMG_1740
IMG_1741
IMG_1744
L’avantage par ces périodes sèches, c’est que les passages en rocher se font facilement.
DSC09624
Sommet de la calotte de Rochefort à 4001m, enfin on attaque la descente.
Ne connaissant toujours cette partie la, on préfère commencer à descendre en crampons et voir ou l’on peut chausser les skis.
On contourne tant bien que mal par la rive gauche, pour éviter l’énorme marche qui nous barre la route, en désescaladant dans un terrain pas très solide.
Enfin on chausse sous l’imposante face de sérac, pour skier le glacier du Mont Mallet.
DSC09631DSC09634IMG_1758DSC09639IMG_1765IMG_1766
Skier sous les Jorasses reste toujours un plaisir!!
Du coup, on arrivera trop tard pour avoir le dernier train. On finira donc cette belle journée par la descente à pied à Chamonix.
En gros conditions corrects pour monter à la Dent du Géant, très délicates pour la traversée des arêtes et techniques pour la descente du Sommet.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *